Skip to content

Plateforme de Carling Saint-Avold

TotalEnergies accompagne la mutation de la plateforme vers la chimie du renouvelable

TotalEnergies a achevé en 2017 avec succès la transformation de ses activités sur la plateforme de Carling Saint-Avold au travers d’un investissement de plus de 185 millions d’euros afin de développer de nouvelles activités sur les marchés en croissance des résines d’hydrocarbures et des polymères. Le site TotalEnergies de Carling est ainsi devenu :

 

  • Un site leader des polymères en Europe avec :
    • L’augmentation de la capacité de production de l’atelier polystyrène pour en faire le 1er site européen de TotalEnergies ;
    • La modernisation de l’unité de production de polyéthylène afin de fournir des plastiques avancés (par exemple pour le secteur médical) ;
    • La construction d’une unité de production de polypropylène compound pour répondre à la demande en croissance du marché automobile en matériaux plastiques innovants et légers qui peuvent se substituer à l’acier et ainsi réduire la consommation des véhicules.
  • Le centre européen des résines d’hydrocarbures de Total avec :
    • L’implantation du siège et du centre de R&D de Cray Valley Europe ;
    • Et la construction d’une unité de production de résines à forte valeur ajoutée (RICON® et KRASOL®, aux propriétés d’adhésion, de longévité ou de freinage) ; modernisation d’une unité pour produire des résines haut de gamme (CLEARTACK®, transparentes et sans odeur). 

Dans le cadre de ce projet, TDR a mis en œuvre, dans une logique de partenariat avec l’Etat, la région Grand-Est et la Communauté d’Agglomération Saint-Avold Synergies, une Convention Volontaire de Développement Economique et Social (CVDES) pour accompagner :

  • La structuration de la plateforme pour l’accueil de nouveaux projets ;
  • L’implantation de nouveaux projets industriels sur la plateforme,
  • Les entreprises de sous-traitance impactées par le projet de conversion du site.

 

Le bilan de la Convention Volontaire de Développement Economique et Social en chiffres :

  • 143
    créations d’emplois industriels programmées pour un total de 125 M€ d’investissements
  • 1041
    emplois soutenus au périmètre de la région Grand-Est dont 426 en Moselle
  • 440
    équivalents temps plein pour les entreprises locales mobilisées sur le chantier de Carling

Les réalisations de la CVDES : 

Le détail des projets industriels soutenus :

  • Un premier projet industriel de production de coagulants minéraux porté par le groupe SNF s’est implanté en 2017 (25 emplois directs, 19 millions d’euros d’investissement) ;  
  • Metabolic Explorer a terminé la construction de son unité de production de 1,3 propanediol et d’acide butyrique biosourcés sur la plateforme de Carling Saint-Avold en 2021 (48 millions d’euros et 48 emplois directs) ;  
  • Afyren a obtenu son permis de construire et son autorisation environnementale pour lancer, fin 2020, les travaux de son unité de production d’acides carboxyliques biosourcés sur la plateforme (50 millions d’euros et 50 emplois directs) ;
  • Quaron, leader français de la distribution de produits chimiques, a confirmé en octobre 2018, sa décision d’implantation d’un nouveau site de distribution et de formulation de produits chimiques sur la plateforme (investissement de 8 M€ et 20 emplois industriels à terme) et a déposé sa demande d’autorisation environnementale en 2020 ;

Enfin, le projet Resolute porté par la société CIRCA a été détecté en 2020 par TDR pour une perspective d’implantation sur CHEMESIS. Ce projet d’unité de production de solvant biosourcé représente un investissement estimé à date à 35 M€ pour une perspective de création de 30 emplois.

La CVDES a également permis :

  • De soutenir les entreprises de sous-traitance impactées par le projet de transformation (7 entreprises accompagnées) ;
  • De constituer l’association des industriels CHEMESIS pour la structuration de la plateforme (foncier, HSE …), l’aménagement de la plateforme, la communication de l’offre (site internet, plaquettes …) et la prospection de nouveaux projets aujourd’hui portée par la dynamique impulsée par les implantations en cours ;
  • De financer deux projets de recherches et développements pour le développement de l’utilisation des matériaux composites dans l’industrie automobile ;